La Bibliothèque Universitaire de Dakar, espace de médiation!

BUSamedi 17 mars 2018 journée normale de travail à la Bibliothèque Centrale de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar. Conservateur de service, muni de mon smartphone, je fais un tour dans les différents espaces de la bibliothèque. Je constate avec passion que dans cette aire de documentation, de socialisation donc de vie, les usagers s’y plaisent et s’approprient les espaces. Lire assis, debout ou en faisant les 100 pas dans les jardins intérieurs tout s’y passe. Si dans les espaces intérieurs, le personnel de service se compte aux bouts des doigts, une bonne partie des collègues savourant déjà le week-end en famille, dans les espaces publics par contre on constate le dynamisme quotidien dans la médiation de l’information.

De la banque de prêt centrale aux salles de lecture, en passant par les points de consultation du catalogue, les jardins intérieurs, les rampes d’accès au niveau supérieur, l’atrium de la bibliothèque, les usagers me toisent avec mon smartphone, appareil photo d’un moment. Seule la salle de référence semble n’avoir pas vu aujourd’hui ses habitués. Et cette universitaire ivoirienne orientée vers moi, qui me confie avoir une préoccupation de recherche et un besoin documentaire déclare devoir rentrer demain. Peut être que la médiation se fera à distance!

Non rassasié de ce tour dans la bibliothèque en pleine vie, je sors de notre emblématique bâtiment pour tâter le pouls au niveau du parvis. Voilà également que les gens s’affairent au niveau des points de vente, de reprographie ou des espaces extérieurs de respiration aux abords des points verts. Heureux d’être bibliothécaire me dis-je, donc au service des usagers pour aider à satisfaire leurs besoins d’information et réaliser leurs objectifs. Passer son examen, documenter son mémoire ou sa thèse, réussir son exposé, préparer un concours ou un entretien, élargir ses bases de connaissance ou renforcer sa culture générale ou professionnelle tout y passe!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Du dehors, la #Bibliothèque s’impose par son architecture mais aussi par ses missions. Elle est le poumon de l’Université. Majestueusement implantée au cœur du campus pédagogique, la BUCAD attire naturellement le visiteur qui y accède par l’entrée de par la corniche ouest de Dakar. Comme pour rappeler sempiternellement et cela depuis des décennies aux membres de la communauté universitaire qui sont dans les différents facultés et laboratoires de recherches, architecturalement alignés de part et d’autre de l’allée qui mène à la BU, que le seul point de convergence pour bâtir une performance au niveau de l’Université se trouve être la bibliothèque. BUCAD from CornicheOui l’Université tient sur un trépied classique, l’#enseignement, la #recherche et la #documentation, même si deux autres pylônes imposent leur prise en compte le #numérique et l’ #anglais. Donc, pour une université performante la Bibliothèque universitaire dans ses missions demeure cet espace de sauvegarde, de valorisation et d’animation scientifique ; cet espace de documentation, d’apprentissage et de formation ; cet outil de médiation dans un univers numérique ; cet espace de collaboration et d’innovation des composantes de la communauté universitaire ; ce espace où se forment les équipes pédagogiques et de recherche transdisciplinaires. Des missions sur lesquelles nous cogitons en tant que professionnels des bibliothèques voir Quelles missions pour les bibliothèques universitaires des pays du sud à l’heure des confluences!.

 

Publicités